AIB : point presse jeudi 13 octobre 2022

IMG_0742
Point presse AIB : L’occasion de réitérer l’engagement de la filière sur les sujets de durabilité, et de rappeler, en pleine crise énergétique, le caractère indispensable du mûrissage.
La banane est l’un des fruits préférés des Français, le deuxième le plus vendu.

Disponible tout au long de l’année, la banane est aussi l’un des fruits les plus accessibles pour les consommateurs, qui l’apprécient pour son goût, sa praticité et ses qualités nutritionnelles.

Consciente des enjeux de durabilité, la filière banane est engagée depuis de nombreuses années dans des démarches vertueuses pour proposer aux consommateurs français une banane de qualité, produite dans le respect des normes sociales et environnementales. Une voie dans laquelle chacun des maillons de la filière entend résolument poursuivre ses efforts.

Depuis le second trimestre 2022, la banane est impactée par une hausse significative des coûts à plusieurs niveaux :  fertilisants, emballages, transport maritime et terrestre, énergie ….

Ces hausses fragilisent la situation des entreprises à chaque stade de la filière. Au stade de la mûrisserie, étape indispensable pour rendre le fruit consommable, un apport d’énergie est nécessaire pour piloter la température et la ventilation des bananes. Toute coupure d’électricité de plus de 2 heures en mûrisserie entrainerait énormément de pertes et gaspillage.

C’est pourquoi l’AIB porte les demandes suivantes auprès des Pouvoirs Publics :

  • Exclure la filière banane des dispositifs de rationnement énergétique;
  • Bénéficier d’un bouclier tarifaire sur ses besoins en électricité

« La filière banane, au travers des différentes Familles de l’AIB, poursuit activement les démarches de durabilité et de responsabilité environnementale et sociétale engagées depuis de nombreuses années. En dépit d’un contexte difficile lié à l’augmentation de ses coûts, elle demeure entièrement mobilisée pour que les consommateurs puissent continuer à profiter des nombreux atouts de la banane, à un prix accessible. »

Philippe PONS, Président de l’AIB

Laissez un commentaire